Sociologie de la gestion - <p>Comment expliquer l'extraordinaire développement des techniques de gestion et de management dans les entreprises privées ou publiques depuis un demi-siècle ? Encore embryonnaires au début du XXe siècle, celles-ci sont devenues la « panacée » de toute organisation qui voudrait tendre vers l'efficacité.<br />
Qualité Totale, GMAO, ERP, Balance Scorecard, Référentiels de compétence, etc., se succèdent ou se surajoutent, au point que nombre d'observateurs parlent de modes managériales. Mais doit-on considérer les discours qui vantent les qualités de ces techniques comme autant de recettes miracles ? La performance d'une organisation est-elle bien la conséquence des outils de gestion qu'elle utilise ?<br />
Comment comprendre par ailleurs que la gestion contamine toutes les sphères socio-économiques, et qu'ainsi, associations et administrations publiques se voient aujourd'hui concernées par des techniques inspirées des entreprises privées ? Qu'est-ce qui rend cette gestion aussi indispensable? Là encore, peut-on croire les discours qui font du management la clef de l'efficience ?<br />
Cet ouvrage propose de répondre à ces questions à travers une double investigation. Parcours historique d'une part, pour montrer en quoi la gestion est une forme spécifiquement moderne de gouvernance. Incursion dans les discours et pratiques de management de l'autre, pour partir sur les traces de ceux qui, depuis la fin du XIXe siècle, inventent, fabriquent et diffusent cette forme gestionnaire. Consultants, universitaires et managers se révèlent alors être les experts sans qui la gestion ne pourrait advenir et qu'en retour elle contribue à faire exister.</p>
Découvrir cet ouvrage
Version papier
Découvrir toute la collection : Perspectives sociologiques

Sociologie de la gestion

Les faiseurs de performances

Éditeur : Belin

Auteurs :

Comment expliquer l'extraordinaire développement des techniques de gestion et de management dans les entreprises privées ou publiques depuis un demi-siècle ? Encore embryonnaires au début du XXe siècle, celles-ci sont devenues la « panacée » de toute organisation qui voudrait tendre vers l'efficacité.
Qualité Totale, GMAO, ERP, Balance Scorecard, Référentiels de compétence, etc., se succèdent ou se surajoutent, au point que nombre d'observateurs parlent de modes managériales. Mais doit-on considérer les discours qui vantent les qualités de ces techniques comme autant de recettes miracles ? La performance d'une organisation est-elle bien la conséquence des outils de gestion qu'elle utilise ?
Comment comprendre par ailleurs que la gestion contamine toutes les sphères socio-économiques, et qu'ainsi, associations et administrations publiques se voient aujourd'hui concernées par des techniques inspirées des entreprises privées ? Qu'est-ce qui rend cette gestion aussi indispensable? Là encore, peut-on croire les discours qui font du management la clef de l'efficience ?
Cet ouvrage propose de répondre à ces questions à travers une double investigation. Parcours historique d'une part, pour montrer en quoi la gestion est une forme spécifiquement moderne de gouvernance. Incursion dans les discours et pratiques de management de l'autre, pour partir sur les traces de ceux qui, depuis la fin du XIXe siècle, inventent, fabriquent et diffusent cette forme gestionnaire. Consultants, universitaires et managers se révèlent alors être les experts sans qui la gestion ne pourrait advenir et qu'en retour elle contribue à faire exister.

23,25
Forfait enseignantprécisé dans votre panier
23,25
Version Papier

Informations sur l’ouvrage

Éditeur : Belin
ISBN :
978-2-7011-4704-8
Date de parution :
06/03/2008
Dimensions :
16x24 cm
Nombre de pages :
264 Pages
Poids version papier :
434 g