La fabrication de vos nouveaux manuels : un défi technique, logistique et industriel.

La fabrique des manuels - Picto Fabrication

Rencontre avec Marianne Sigogne, responsable de la fabrication

Responsable de la fabrication aux Editions Belin, Marianne Sigogne doit, cette année, faire face avec la réforme des collèges, à une situation exceptionnelle : imprimer en très peu de temps plusieurs centaines de milliers d’exemplaires de manuels. Ces fameux spécimens que vous avez en main. Une production qui nécessite une collaboration étroite de tous les services.

La Fabrique des manuels - Article 4 - Photo Fabrication

Une réforme à interpréter en un temps record

Si la fabrication apparaît souvent comme la dernière étape dans la réalisation d’un nouvel ouvrage, elle est en fait associée très tôt au processus.

« Nous faisons un gros travail en amont avec les éditeurs, » explique Marianne Sigogne, responsable de fabrication des Editions Belin, « nous parlons du format, de la pagination, du type de reliure, des spécifications techniques… Nous avons besoin des informations les plus précises possibles. C’est un vrai travail d’équipe, en un temps record ».

Car fabriquer autant de livres en un temps si court ne s’improvise pas. Vient tout de suite après ces premières réunions la seconde étape : « il faut trouver du papier disponible et des imprimeurs qui ont du « temps machine » au bon moment. Cela nécessite beaucoup de recherches, car nous ne sommes pas les seuls à avoir les mêmes besoins aux mêmes périodes de l’année ».

« Un planning qui doit être impérativement respecté »

 Le service fabrication fait ses choix de prestataires en fonction de plusieurs objectifs : la qualité bien sûr, la maîtrise des coûts et le respect des délais. Tout en observant des normes environnementales très strictes.

Une fois les imprimeurs et le papier trouvés, la troisième étape est la définition du planning, « qui doit être impérativement respecté par tous les participants concernés, » rappelle Marianne. Un planning défini avec le service commercial, qui détermine la date de livraison de chaque manuel.

Enfin, une fois tous les éléments réunis, prêts à partir chez l’imprimeur, c’est au service fabrication que revient de vérifier si tous les éléments sont bien prêts et conformes aux attentes.

Deux formats pour un même manuel scolaire

Pour autant, le travail est loin d’être terminé. Les spécimens qui sont fabriqués dans un premier temps sont tous proposés en grand format. Mais il est possible de les commander en format compact. Une innovation initiée par Belin il y a quelques années pour répondre à la problématique du poids des cartables après avoir recueilli les attentes de nombreux enseignants.

Cette fabrication des formats compacts est différée et aura lieu pendant l’été, après que le service de maquettage aura redimensionné toutes les pages. « Un travail parfois complexe lorsque l’ouvrage contient des encarts, des dépliants, avec des fac-similés ou des cartes par exemple… », explique Marianne, « mais des éléments qui participent aussi à l’attractivité des manuels Belin ».